Couleurs et lumière sont de retour !

L’essentiel des travaux extérieurs achevé, maître verrier et vitraillistes ont pu intervenir à leur tour sur les baies du chœur, du chevet et du transept.

Relativement récents, les vitraux ne nécessitent pas de réelle restauration à proprement parler. Ils bénéficient néanmoins d’un bon nettoyage, ainsi que d’un traitement à l’antirouille et une remise en peinture des barlotières, ces traverses en fer qui maintiennent les différents panneaux du vitrail.

Chasse à l’eau

On le sait maintenant, l’eau se trouve souvent à l’origine des dégradations du bâtiment.

Les baies ont donc été remaniées afin d’éviter tout écoulement d’eau ou condensation. Ainsi, tous les panneaux inférieurs, ont été déposés afin d’intégrer sur la base un rejingot de plomb, dont la pente orientée vers l’extérieur empêche l’eau de pénétrer. Pour permettre la circulation de l’air qui évite la condensation, ces quelque 46 panneaux ont été modifiés à l’Atelier Salmon de Laventie (Pas-de-Calais). Leur hauteur a été réduite de 1,5 à 2 centimètres, puis ils ont été consolidés avec un raidisseur thermolaqué. Après les avoir rescellés avec de la chaux, des grillages ont été reposés à l’extérieur, afin d’assurer leur protection.
La lumière peut ainsi à nouveau entrer dans l’édifice en projetant ses jeux de couleurs sur la pierre.

1 – La délicate opération de dépose des panneaux, scellés dans la pierre.
2 – Tous les panneaux de base sont emmenés à l’atelier pour être remaniés.
3 – Le rejingot de plomb, posé à l’appui de la baie, empêche toute infiltration d’eau.

Les articles associés

Fondation Vernon Patrimoine

Fondation abritée par la Fondation du Patrimoine

La fondation abritée Les missions de la Fondation Vernon Patrimoine Créée en 2016 sous l’égide de…

+