| Vernon Tous Ensemble

Octobre 2019

Tribune Vernon Tous Ensemble octobre 2019

Septembre 2019

Tribune Vernon Tous Ensemble septembre 2019

Août 2019

Tribune Vernon Tous Ensemble août 2019

Juillet 2019

Juin 2019

Mai 2019

 

Avril 2019

Quand Vernon Direct devient Ici Vernon Le magazine de notre ville vient de franchir une nouvelle étape! Dans la dernière édition en couverture « Le
futur poumon vert de la ville », avec un titre accrocheur comme la majorité sait faire, nous avons cru avoir loupé un Conseil Municipal…
Telle une presse people, on attire le lecteur au moyen de titres accrocheurs et plaisants. Mais à la lecture des articles sur les friches industrielles, la majorité, à grand renforts de détails et d’images glacées, présente les projets comme si c’était d’ores et déjà voté au détail près… que le Conseil Municipal n’avait encore rien délibéré. Lors de la commission, seules sont présentées les délibérations relatives au projet sans aucun autre détail qui puisse nourrir le
débat et enrichir le projet, alors que cela fleurit dans cette presse peuple. A l’heure des rencontres et du grand débat, il est dommage pour
notre Démocratie Municipale que ceux-ci restent à la porte de notre Hôtel de Ville. Il est temps que notre ville redevienne un vrai lieu d’echanges et
abandonne la politique du papier glacé.

Steve Dumont, pour le groupe Vernon Tous Ensemble

 

A chacun son espace… Malgré le manque criant d’une vision d’ensemble, nous tenons à souligner tout de même la bonne volonté de vouloir améliorer les entrées de Vernon dont l’image de la ville peut souffrir. Chacun peut certes avoir son idée sur l’aspect final recherché, mais vouloir embellir les entrées de la ville, tout en rendant à chacun son espace, était également l’une des volontés de Vernon Tous Ensemble. Les aménagements proposés avaient d’ailleurs
été abordés lors d’une réunion publique à l’EPA en 2014 : l’analyse avait été poussée en y incluant l’ensemble des entrées de la ville, son coeur, ainsi que les liaisons vers les gares routière et ferroviaire, imaginées en pôle multimodal. Dans ce cadre, VTE avaient repensé, dans son ensemble, tout un plan de circulation, adapté aux besoins de chacun et répondant au mieux aux diverses problématiques soulevées par les Vernonnais de tous bords ayant intégré ce groupe de travail. Nous regrettons néanmoins que ces aspects aient été relayés au 2nd plan, après que la majorité se soit entêtée dans un plan façade alliant menace et fiscalité, dans le sacrifice des commerces par une logique de stationnement inappropriée et par une communication outrageuse sur des sujets initiés bien avant leur arrivée (route de Chambray, Caserne…).

Steve Dumont, Président de Vernon Tous Ensemble

Mars 2019

 

 

Urbanisme : Comm’ ou Réelle vision urbaine ? La logique ? Visiblement aucune ! On commence partout en même temps, le but semblant juste de se montrer à chaque recoin de la ville. La question centrale est donc de savoir si la vision de la ville prévaut bien sur les ambitions personnelles compte-tenu que ces activités ne se déroulent que l’année précédant une échéance électorale. La « ville bouge » ? Alors « beaucoup de villes bougent », car ces travaux pré-électoraux fleurissent aujourd’hui abondamment dans de nombreuses communes. Le ressenti réside plutôt dans une certaine peur des municipalités qui, dans une conjecture très incertaine, émettent des doutes quant à leur pouvoir hypnotique habituel… et Vernon ne fait pas exception à la règle.
Quant au dernier exercice démocratique en date, il est bien la preuve de cette urgence accrue face aux échéances à venir : comment peut-on mettre aux votes dans un timing aussi serré le devenir de la Place de Gaulle ? Délibération au Conseil le 18/01, Annonce lors des voeux le 26/01, Comm’ dans le VD le 31/01, pour un vote à compter du 28/01 et un dossier ficelé au 10/02. Le tout sans réel débat public, ni explications sur les différentes pistes évoquées… et toujours sans cohérence avec les travaux en cours…

Steve Dumont, pour le groupe Vernon Tous Ensemble

Février 2019

Ce 10 février seulement 3176 Vernonnais sur 15461 inscrits se sont prononcés sur le devenir de notre Centre-Ville. On peut s’interroger à double titre sur cette très faible participation, moins de 21% de votants ! Si l’ensemble des forces vives de notre Ville et des élus avait réellement été associé aux différentes phases d’élaboration des propositions, n’aurait-elle pas été plus importante ? Cette si faible mobilisation est aussi un désaveu pour la Majorité car ce projet n’est-il pas LE projet de son mandat voire LE projet des 50 dernières années ? A moins que ce vote, au-delà de l’habillage Démocratie participative, ne fût qu’une opération de Com à laquelle une grande majorité de Vernonnais n’a pas souhaité participer.
Maintenant le résultat connu, il va falloir être très vigilant pendant la phase des travaux. Dates de mise en chantier, délais, …, il ne faudrait pas que cela fragilise encore plus notre commerce local déjà terriblement éprouvé malgré les énormes efforts des
commerçants chaque jour. Vigilance aussi sur l’aspect budgétaire, nous savons tous que de tels aménagements peuvent très vite déraper. Nous serons attentifs à cela et restons à la disposition des Vernonnais et de nos commerçants pour être le relais des inquiétudes et/ou interrogations qui pourraient survenir.

Steve Dumont pour le groupe Vernon Tous Ensemble

Janvier 2019

L’hôpital de Vernon en grand danger. Sous les coups de butoir répétés des  rationalisations budgétaires et malgré la bonne volonté de ses différents acteurs (soignants et administratifs) pour augmenter l’activité, l’hôpital va de plus en plus mal. Des activités, des services, des lits disparaissent, au nom d’un fallacieux « plan de performance et de modernisation ». L’Agence Régional de Santé ne cesse de réduire les dotations, diminue les tarifications, supprime des postes et verrouille toute possibilité d’embauches. Résultat : beaucoup de patients sont renvoyés sur d’autres hôpitaux, de nombreux soignants quittent l’hôpital et ceux qui restent sont épuisés. Le plan « Ma santé 2022 » du gouvernement était attendu avec espoir. Déception majeure : aucune mesure pour augmenter l’attractivité des carrières, mais l’exigence de nouvelles économies pour les hôpitaux. 192 présidents de Collèges Médicaux en viennent même à s’interroger dans la presse : « Faut-il laisser l’hôpital public mourir dans l’indifférence ? ». Et nous, que ferons-nous localement ? Il est grand temps que tous, et  particulièrement les élus présents au sein des conseils de surveillance, manifestent un refus déterminé à cette évolution dramatique avant qu’il ne soit trop tard.

Steve Dumont, pour le groupe Vernon Tous Ensemble

 

Après les fêtes de Noël, voici venue l’heure des voeux. En 2018, nous avions souhaité une année sereine et pacifiée, il en a été tout autrement : inégalités croissantes et
absence de dialogue social n’ont fait que générer le cercle vicieux de la révolte et de la répression. Nous ne pouvons que le regretter et dénoncer les violences.
Il ne suffit pas d’avoir une belle Com, un joli « storyboard » pour laisser croire que cela va mieux, les derniers événements nationaux nous l’ont prouvé et Vernon n’a pas échappé au blocage de rond-point. Depuis 2014, nous défendons une conception de la politique qui est celle de l’écoute sans exclusive. Nous ne sommes pas de ceux qui scrutent les évolutions électorales pour assurer leur carrière politique. Ce genre d’attitude ne fait que renforcer les populismes. Vernon Tous Ensemble n’est pas un clan, n’est pas dans un camp contre un autre mais au centre des préoccupations des
Vernonnais. Nous sommes convaincus qu’une autre politique est possible à Vernon : au lieu d’une politique partisane au service des ambitions d’un homme, mettons l’humain au coeur d’un projet municipal collectif.
A chacun d’entre vous nous souhaitons une bonne année 2019 et à notre ville une vie citoyenne active et fraternelle.

Steve Dumont pour le groupe Vernon Tous Ensemble

Décembre 2018

Le 12 novembre dernier le maire a présenté différents projets qualifiés d’ambitieux concernant l’aménagement du centre-ville.
Où est l’ambition quand on se contente de recopier ce qui a été fait ailleurs en rajoutant simplement des pavés et de la Pierre de Vernon ?
Pour retrouver un plus grand dynamisme, une attractivité nouvelle, Vernon doit réinventer son centre-ville avec son identité propre en lien avec son histoire et sa géographie. L’ambition, c’est inclure la mobilité douce et l’interconnexion avec les autres quartiers, c’est aussi reverdir l’espace publique dans une approche développement durable et bénéfique par rapport au réchauffement climatique et pas seulement esthétique.
L’ambition, et le courage !, consiste également à repenser dans son intégralité la question du stationnement. L’ambition, c’est enfin de construire un projet financièrement supportable.
Notre groupe municipal sera vigilant sur l’ensemble des points évoqués et ne manquera pas de faire des propositions, toujours dans un esprit de construction.

Steve DUMONT, au nom du groupe Vernon Tous Ensemble

Novembre 2018

L’actualité récente témoigne une nouvelle fois que l’équipe en place soigne avant tout sa com et détourne les yeux des vrais problèmes en fuyant ses responsabilités.
Le 1er octobre, un message sur le mur Facebook de la Ville à propos de l’inauguration de Cosywork veut laisser croire qu’il s’agit de la réalisation d’une promesse de campagne alors que c’est avant tout l’aboutissement du projet d’un entrepreneur privé. Nous félicitons le groupe Infime pour cette création et souhaitons beaucoup de succès pour ce nouvel espace partagé, espace partagé que nous avions imaginé dans notre programme près de la gare et sommes heureux qu’une entreprise privée l’ait concrétisé.
Les Vernonnais n’ont pas besoin d’une équipe de surfeurs uniquement à l’aise sur la vaguelette des bonnes nouvelles et de la com triomphante mais d’élus sachant affronter les situations difficiles et prendre les décisions nécessaires pour garantir la pérennité de Vernon en tant que ville capable de satisfaire l’ensemble des besoins de ses habitants.

Steve Dumont, Président de Vernon Tous Ensemble

Octobre 2018

La reconquête esthétique du centre-ville est une excellente chose. Mais la limiter au seul ravalement des façades la réduit à une opération cosmétique de basse politique. Embellir, illuminer les monuments et la fontaine remise en marche à un coût exorbitant flattera peut-être l’oeil du passant mais occulte deux problèmes :

1) le Secrétaire d’Etat à la transition écologique oublie d’intégrer la question de l’isolation par l’extérieur de ces mêmes façades (comment les isoler après un ravalement ? comment rendre le centre-ville attractif si les immeubles y restent gros consommateurs d’une énergie qui sera de plus en plus coûteuse ?).

2) le Secrétaire d’Etat à la transition solidaire oublie de pondérer les subventions en fonction des revenus de telle sorte que les multi-propriétaires aisés touchent le plus de subventions tandis que du fait du caractère obligatoire du ravalement les autres sont aux abois.

Le Secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire ne semble donc préoccupé ni par les économies d’énergie, ni par les difficultés de nombre de propriétaires et copropriétés.

Steve Dumont, Vernon Tous Ensemble

 

La ville est-elle fournie en électricité verte à 100% comme elle l’affirme. Tous les opérateurs proposent une offre de ce type susceptible disent-ils de faire évoluer l’offre globale vers plus d’énergie renouvelable. Toute l’électricité produite est injectée dans le réseau et l’électricité reçue à domicile résulte du mix (73% nucléaire, 17% renouvelable) dont les composantes sont indiscernables à ce stade. La promesse repose donc sur les certificats de garanties d’origine qui assurent que l’opérateur a bien acheté une quantité d’électricité verte égale à celle qu’il fournit à ses clients.
Mais pour leur livrer l’électricité verte, il peut acheter à EDF les kilowatts-heures dont il a besoin à cet effet et les certificats d’origine à un producteur d’électricité verte. Or, le marché est européen et inondé de certificats issus de la production hydroélectrique de Norvège.
Il s’agit donc là d’une stratégie de « green-washing » peu susceptible de faire évoluer le mix énergétique français. Par contre, une commune, et certaines l’ont fait, peut choisir Enercoop comme opérateur,coopérative de producteurs et de consommateurs d’électricité verte qui ne dissocie pas l’électricité qu’elle vend des garanties d’origine.

Jean-Claude Mary, Groupe Vernon Tous Ensemble

Septembre 2018

Une piste cyclable, c’est plutôt une bonne initiative à priori. Oui mais en bord de Seine, là où l’œil n’attend que du vert ou de la nature c’est un délit contre l’esthétique ; oui mais une chaussée construite sur plus de 4 mètres de large (avec bas-côtés) dans une zone humide qu’il a fallu compenser par le creusement d’un trou d’eau, c’est du gaspillage des deniers publics et de fuel pour faire fonctionner les engins de travaux publics ; la Seine à vélo oui, mais une piste qui est décidée sans grande concertation avec d’autres collectivités pour que Vernon soit la première à faire sa part, c’est toujours cet orgueil politicien mesquin. Avec en prime des bornes numériques pour ceux qui préfèrent à un contact direct avec la nature une approche virtuelle.
La municipalité ferait mieux de travailler à un réel réseau de pistes cyclables s’appuyant sur ce qui a été fait précédemment pour le compléter, l’améliorer et le corriger en tirant les leçons des erreurs qui ont pu être faites alors.

Steve Dumont, Président de Vernon Tous Ensemble

 

La rentrée approche à grands pas et comme à notre habitude, nous continuerons à défendre les intérêts des vernonnais, et ce, malgré la posture malheureusement peu
démocratique de l’équipe en place. Pour mémoire, petit retour fin Juin. Dernier conseil municipal, toujours le même psychodrame rituel : le Maire prend la posture de leader d’une équipe qui aurait sauvé Vernon du désastre, l’opposition socialiste conteste sans toujours attendre son tour de parole, le maire hausse le ton et intervient sans plus se préoccuper de qui la demande. Ricanements, énervements agitent la majorité, le  Secrétaire d’Etat jusqu’ici plongé dans son portable perd à son tour son sang-froid et s’emporte. Débâcle générale pour le débat démocratique impossible à mener dans cette enceinte ! Toute remarque est considérée comme une attaque, toute proposition rejetée avec mépris, toute argumentation brisée par le rappel à un point d’ordre : le sectarisme partisan, le manque d’humilité, l’obsession de communiquer, bref un climat détestable caché derrière la risette stéréotypée (et même numérisée) permanente aux électeurs.

Steve Dumont et Jean-Claude Mary,
Groupe Vernon Tous Ensemble

Juillet 2018

TEXTE NON PARVENU
Plusieurs fois, trop de fois, ces quelques mots ont été notre seule communication avec vous.
Pourtant il y aurait matière à écrire, toujours dans un esprit constructif et non  partisan, tant la majorité municipale, tout à sa com, semble oublier l’intérêt général et la vraie vie de chacune et chacun d’entre vous et veille à mettre un rideau de fumée pour masquer certains agissements. Par exemple, pousser à la construction d’un hôtel dans une zone naturelle protégée ou, tout récemment, plonger de nombreux habitants du centre-ville dans l’angoisse de comment répondre sous 6 mois à l’injonction du plan façade. Mais nous ne sommes qu’une petite équipe, hors parti et ses moyens, dont beaucoup ont une activité professionnelle ou associative qu’ils ne peuvent délaisser, qui met un point d’honneur à participer à l’ensemble des travaux relevant de la charge de l’élu. Notre communication vient sur le reste du temps disponible, assez souvent très faible. Par contre il était inenvisageable de vous laisser un nouveau TEXTE NON PARVENU cette fois-ci car nous voulons vous souhaiter de passer un été 2018 le meilleur possible.

Rendez-vous en septembre.

Steve DUMONT, au nom du groupe Vernon Tous Ensemble

Juin 2018

Par souci de Démocratie et de communication, nous sommes heureux de compléter l’article paru dans la presse locale concernant les actions du Maire-Suppléant par quelques «Transformations et Améliorations de notre majorité concernant Vernon et ses Citoyens» (volontairement ?) oubliées :

Il transforme : Mise en place du tout payant en Centre-ville en laissant des parkings vides…pénalisant les commerçants et le pouvoir d’achat des Vernonnais.

Il transforme : Ile Saint Jean, zone naturelle, en hôtel de luxe.

Il transforme : la Démocratie Municipale en refusant à l’opposition de siéger dans les conseils d’écoles et au Comité Technique Paritaire. Il est pour le renouvellement de la vie politique, mais utilise toujours les « méthodes à la papa » pour asseoir son fief. Il prône la participation citoyenne, mais il saborde l’AVEC et le festival du livre. Il transforme : l’Hôtel de Ville en boite de Communication. Il améliore le quotidien : en acceptant la suppression du ramassage des déchets verts et des encombrants. Il améliore le quotidien : en augmentant, voire en créant des tarifs pour le studio d’enregistrement. Il améliore le quotidien : en instaurant des tarifs dans les centres
sociaux.

Steve Dumont, Président de Vernon Tous Ensemble

Avril 2018

Opposition responsable, force de proposition œuvrant pour l’avenir de Vernon, notre groupe avait proposé l’an dernier la mise en place de la Taxe sur les Friches  Commerciales. Cette proposition a été reprise lors du dernier Conseil Municipal et nous avons ainsi voté pour l’instauration de cette taxe. Lors du vote, nous avons proposé un amendement : que les recettes ainsi générées puissent abonder la subvention accordée aux commerçants. Amendement rejeté par la majorité. Nous déplorons ce refus car cette taxe ne doit pas simplement augmenter les recettes de la Ville mais servir en premier lieu à la redynamisation du centre-ville. Redynamiser un centre-ville passe aussi et surtout par son repeuplement. La majorité actuelle n’agit que de façon répressive, plutôt qu’un plan cosmétique de ravalement des façades, un Secrétaire d’Etat à la transition écologique aurait pu penser à une isolation par  l’extérieur des immeubles, couverte en bois ou en enduit à la chaux éventuellement  colorée.
Manque-t-elle de vision pour construire un réel projet d’ensemble qui inciterait les propriétaires à louer et les locataires à s’installer ? Il semblerait que sa priorité ne soit que d’avoir une belle peinture pour planter le décor de sa Com.

Steve Dumont, Président de Vernon Tous Ensemble

Janvier 2018

Tous nos voeux pour une année 2018 sereine, inventive et pacifiée. 2017 fut l’année d’un grand chamboulement politique, espérons que cela puisse apporter à notre pays une nouvelle dynamique constructive. 2018 qui s’offre à nous, va être pour notre groupe Vernon Tous Ensemble, une année où nous allons intensifier nos rencontres avec les Vernonnais et les forces vives de notre Ville et de notre territoire. Notre  démarche est, et restera, la même face à de nouvelles postures de circonstances et d’opportunisme: travailler à un projet pour l’ensemble des Vernonnais, qui s’adresse directement à eux, à leur quotidien, en considérant toutes les individualités et sensibilités. Ne nous satisfaisons de parler du coeur de Vernon, faisons battre celui de chaque quartier, chaque association, chaque communauté. Vous l’avez compris, nous préparons l’avenir de notre ville, de votre ville, si vous vous retrouvez dans notre démarche où notre seul parti c’est Vernon, contactez nous sur  contact@agirpourvernon.fr

Bonne année à toutes et à tous.

Steve Dumont, Président de Vernon Tous Ensemble

Décembre 2017

“Être dans le vent : une ambition de feuille morte…” (G. Thibon) Nouveau non évènement pour les Vernonnais désormais tellement habitués aux changements de casaque de S. Lecornu. D’abord Sarkoziste puis Lemairiste, il devient quelque temps Fillonniste après la débâcle à la primaire de droite de son mentor : la tentation des ors de la République était trop grande.
Puis tout s’écroule quand F. Fillon s’englue dans « les affaires » et S. Lecornu n’a d’autre choix que de se retirer pour s’éviter le naufrage. Mais le désir, l’attirance et l’envie des Palais Nationaux sont toujours présents. Deux fers sont alors mis au feu : soutenir le futur Président ET les candidats LR de Département. Pourtant… les programmes Fillonniste et Macroniste ne sont-ils pas diamétralement opposés ?
S. Lecornu se voulait le chantre du Renouveau, aujourd’hui celui du nouveau monde, l’impression que le nouveau monde à la « sauce Lecornu » ressemble étrangement à celui de l’ancien.

Groupe Municipal Vernon Tous Ensemble

Novembre 2017

Savoir entendre et écouter.
Au dernier Conseil Municipal, est revenu pour une énième fois le dossier très coûteux de la Place de Gaulle. Vu la tournure
des débats, nous avons préféré rester en dehors de cette bataille de chiffonniers devenue habituelle. Lors de la mandature précédente, nous avions prévenu, puis rappelé, que la saison des travaux était inadaptée, les délais énoncés intenables, et que la qualité de réalisation et les finances de la ville risquaient d’en souffrir.
A l’occasion de nouveaux récents débats sur ce sujet, nous avions demandé à l’actuelle majorité une expertise afin de clarifier
la responsabilité des entreprises dans ce dossier. Une nouvelle fois, notre parole a été ignorée et avec le mépris habituel, il nous a été affirmé que la chose relevait de l’impossible. Pourtant, on constate que cette même majorité s’est rangée à cette idée, avec pour preuve la fourniture d’une expertise confirmant nos craintes. Représenter une majorité électorale ne signifie pas posséder
une vérité révélée. Ecouter son opposition, en sus d’être un principe démocratique élémentaire, peut s’avérer utile pour
l’intérêt général.

Steve Dumont – Président de Vernon Tous Ensemble

M. le Maire, M. le 1er adjoint et Secrétaire d’état à la transition écologique !
Les torts étant aujourd’hui reconnus au sujet de la Place de Gaulle, les Vernonnais peuvent-ils en espérer une réorientation plus environnementale ? Peut-on imaginer un lieu de créativité et d’audace porteur d’un projet où la mobilisation citoyenne sera un
élément majeur? Aurez-vous le courage de débarrasser cette place de ce parking pour lui greffer un véritable coeur ? Proposer des voies partagées, voitures/piétions/cycles en limitant la vitesse, c’est réinventer le partage et le respect de l’autre, mais aussi retrouver ses fondamentaux et le temps de vivre. Vous travaillez actuellement au développement de pistes cyclables : dans cette Politique Locale de Déplacement, il semble indispensable d’inclure le lien social autant pour le citoyen que pour le touriste.
Sans un coeur pourquoi s’attarder dans une ville où l’on ne voit que voitures, banques, assurances et locaux vides? Donner un
souffle à Vernon n’est-ce pas créer des circuits historiques, gastronomiques, culturels, montrer des arts et métiers? Repenser la Place de Gaulle c’est repenser entièrement l’identité de Vernon et son devenir, cela demande de s’adapter aux changements,
l’encourager et l’accompagner, c’est vivre avec son temps et relever les défis réels dont notre société a aujourd’hui besoin.

Marie- Laure Hammond

Octobre 2017

Le 25 octobre 2017

Lors du dernier conseil Municipal, la majorité a voté l’armement de notre police Municipale. Tout d’abord, nous tenons à saluer le travail de nos agents (de la police) et mesurons pleinement les services qu’ils rendent aux Vernonnais.
Une police municipale ne doit pas être là pour pallier aux carences de l’Etat. Il est bon de rappeler que la sécurité est un des éléments régaliens de l’Etat surtout au moment où celui-ci se désengage de plus en plus des communes.
La police municipale avant d’être dans le répressif, a un rôle social et de proximité envers les Vernonnais, (sans tomber dans la caricature de lui faire organiser des matchs de foot) elle est là pour que le dialogue s’instaure afin de prévenir et identifier les incivilités qui pourraient subvenir au sein de notre ville et bien sûr sanctionner sans complaisance quand il le faut. Aujourd’hui, notre police remplit ses tâches sans arme.
Nous avons voté contre l’armement de la police, non par angélisme du « tout le monde il est beau et gentil » ou par dogmatisme et nous considérons que notre police doit rester un service de proximité sans arme. Nous savons que ce vote est contraire à l’air du temps et pourtant, tout comme vous nous attachons une grande importance à la sécurité de nos agents.
Notre vote a été un vote de conviction personnelle et non un vote politicien comme en témoigne la qualité du débat lors du conseil Municipal.

Steve Dumont, Président du Groupe Vernon Tous Ensemble

Septembre 2017

Première quinzaine

Cosmétique Vert ?  

L’interview de M. Lecornu  dans la presse laisse penser que le Secrétaire d’Etat à la transition écologique est réaliste et plein de bon sens. On constate pourtant qu’à défaut de nous délivrer des informations concrètes, il prend surtout soin de son image.
Il se présente dans son nouveau rôle comme un «élu de terrain», pirouette habile de celui qui ne cesse de changer de mandat ; comme un homme qui protège le citoyen de ceux qui voudraient le déposséder de l’écologie qui « n’est pas l’affaire de grands scientifiques ». Pourtant, n’est-ce pas ces derniers qui nous avertissent des dégâts environnementaux causés par nos activités? N’est-ce pas le GIEC (regroupement d’experts du climat) qui nous exhorte à prendre conscience des conséquences du changement climatique ?
De plus, de nombreuses associations, conscientes des pesanteurs sociales et logiques économiques, ont atteint un niveau d’expertise qui leur permet de proposer des solutions viables et durables.
Bien que la transition écologique soit un sujet transverse, nos forces politiques s’en emparent comme un simple affichage cosmétique. Il convient aujourd’hui de faire prévaloir la santé de tous sur le profit de quelques-uns, de restaurer la volonté politique au service de l’intérêt général.

Groupe Vernon Tous Ensemble

Juin 2017

Deuxième quinzaine

Messieurs les maires,
Il nous paraît fondamental d’informer les citoyens vernonnais sur vos notions de « courtoisie », de « sérénité » et de
« valeurs Républicaines ». Depuis « vos règnes », vous nous avez clairement fait comprendre que vous n’aviez pas besoin de nos idées, de nos points de vue, de notre collaboration aux projets de Vernon !

Vous avez jugé Républicain et courtois de placarder la ville de panneaux diffamatoires envers l’ancienne municipalité, et vous
n’en démordez pas à chaque conseil alors que voici déjà trois ans que vous avez été élus ! Aujourd’hui, à cinq jours du deuxième tour des législatives, vous nous transmettez un avertissement menaçant nos fonctions d’élus si nous n’accomplissons pas nos fonctions d’assesseurs ! Mais de quelles valeurs parlons-nous !

Marie Laure Hammond

Mai 2017

Deuxième quinzaine

Le temps de la clarification

Après le temps de la campagne présidentielle, le temps de la clarification est arrivé.

Que reste-t-il de cette majorité ? Après 18 mois de mandat la 1ÈRE adjointe a été « gentiment » remerciée, des vice-présidents d’agglo écartés puis en début d’année… vient le temps de l’élection présidentielle, l’adjoint à la culture est suspendu de ses fonctions au motif d’être candidat à l’investiture des législatives pour le mouvement En Marche d’E.Macron.

Suite au premier tour des présidentielles,  un élu  de la majorité municipal appelle  » le plus grand nombre à faire barrage à Macron en votant Le Pen  » sur un célèbre réseau social. Y a-t-il eu sanction à ce jour ? A notre connaissance, non.

Lors d’un entretien du 21 avril accordé au Paris Normandie M. Lecornu déclare : «  chacun des élus est libre de voter pour qui il veut, de s’exprimer dès lors qu’il ne franchit pas la ligne rouge du FN ».  Or cet élu ne l’a-t-il pas largement dépassée ?

L’absence de réaction à cette prise de position, ne serait-elle pas due à une majorité qui aujourd’hui ne tient plus qu’à un fil ?

Steve Dumont, Président du Groupe Municipal, Vernon Tous Ensemble

Avril 2017

Deuxième quinzaine

Sauvegardons l’Ile Saint-Jean

La municipalité actuelle a fait voter une délibération pour modifier le PLU afin de construire un hôtel haut de gamme sur une zone naturelle inondable.
Jean-Claude Asphe avait fait le choix de sanctuariser le lieu. Pour éviter la défiguration de ce site exceptionnel qui  est un élément de l’identité vernonnaise avec le Vieux-Moulin et les Tourelles, il décida que la ville achète l’Ile. Cet achat fût voté à l’unanimité moins une voix, celle du FN. Les maires qui succédèrent à JC Asphe,  n’eurent jamais la moindre intention de remettre en cause cette mesure de protection. Il fallut attendre la nouvelle équipe municipale pour oser le faire. La construction d’un tel hôtel ne rentre d’ailleurs pas dans le volet développement touristique du projet de territoire. Les vernonnais ont la chance d’avoir un tel paysage dans leur cadre de vie. Les paysages sont des éléments patrimoniaux à protéger et transmettre. Sans doute faut-il accroître la capacité hôtelière de Vernon, mais d’autres lieux sont possibles. Sur celui-ci, du maraîchage bio en relation avec d’autres îles peut permettre quelque chose de semblable aux hortillonnages et répondre aux manques d’une offre en la matière; Il est possible d’imaginer avec la maison existant sur l’île quelque chose en relation avec les peintres et la Seine.

Jean-Claude Mary, Groupe Vernon Tous Ensemble

Première quinzaine

La Vraie Politique…

A tous ceux parmi vous qui sont sceptiques, effarés, hésitants ou qui doutent de la politique, nous voudrions apporter une note optimiste et constructive : l’expérience du terrain et de la proximité bien loin des mirages de nos élites politiques et de l’image que veulent bien en donner les médias. Elus municipaux ou à la SNA, anonymes ou connus, rémunérés ou non, de droite de gauche et d’ailleurs, avec ou sans expérience, hommes et femmes de bonne volonté en général, disponibles et ne comptant pas leur temps, tous nous œuvrons dans l’intérêt des communes et le votre. Sans nous, qui pour gérer, décider, signer, trancher, autoriser, interdire, consulter, échanger et contrecarrer, lancer des travaux, embellir et rénover, mettre en place les conditions favorables à une vie agréable dans les communes en matière de voiries, déplacement, scolarité, culture et associations… Certes nous ne sommes pas tous sur une même ligne politique, et souvent en désaccord mais c’est ce qui permet de garantir notre démocratie. Pour cela, à cause de cela et dans l’intérêt  de tous, gardons une estime reconnaissante à nos élus et ne négligeons pas l’enjeu qui se présente bientôt à la France : battons nous sur des idées et un programme ! Dans le respect des choix de chacun. Pour que l’enjeu national reste au service des communes et des collectivités.

Sylvie Malier, groupe Vernon Tous Ensemble

Mars 2017

Première quinzaine

Chère, très chère Comm’
La Communication entre élus et Citoyens est essentielle dans la vie d’une collectivité, Loin de nous de vouloir supprimer celle-ci, mais le tout est de rester raisonnable. La majorité actuelle use et abuse de cette communication, nous pourrions même l’apparenter à la propagande du Parti, il leur en faut toujours plus pour porter la parole officielle.
Le Magazine de la ville ou plutôt le Magazine d’un Clan va encore coûter un peu plus aux Vernonnais 10 parutions supplémentaires, chapitre fêtes et cérémonies, c’est +50% au budget  2017… année électorale oblige ? En cumulant l’ensemble des postes liés à la Comm’, c’est 26% d’inflation pour cette année uniquement. L’exemple type de cette communication à outrance c’est la « cérémonie des vœux » ou une débauche de moyens comme nous n’avons jamais connu à Vernon : écran géant, double camera et son personnel affecté au bon fonctionnement, cartons d’invitations par milliers, stationnement gratuit seulement pour les participants, etc.
Après réflexion étions-nous à une cérémonie des vœux ou à un meeting électoral ??? A côté de cela des services à la population ont été supprimés, les Vernonnais apprécieront… En résumé, nous avons compris que la Comm’ c’est leur CAM….
Steve Dumont,  Président du Groupe Vernon Tous Ensemble 

Février 2017

L’hôpital de Vernon est une formidable structure qui répond bien aux besoins de santé de la population vernonnaise. Ses services de médecine, de chirurgie, de maternité, de gériatrie, d’urgence assurent avec compétence une majorité des prises en charge courantes. Son avenir est menacé, et probablement à brève échéance, si rien n’arrête le rouleau compresseur en marche. Ce rouleau compresseur, c’est la politique mise en place depuis des années, aussi bien par des majorités de droite que de gauche, de réduire drastiquement les moyens des hôpitaux. 3,5 milliards d’économies sur trois ans ont été décrétés récemment. Les ARS, bras armés du ministère, multiplient les coups de rabots et le directeur, simple gestionnaire de la pénurie, ne peut que supprimer sans cesse de nouveaux postes de soignants.
Au CH Vernon-Evreux (fusion contre nature imposée il y a une dizaine d’années), 17 postes vont être supprimés en 2017 après de nombreux autres, précédemment. Des lits sont supprimés, des services ferment. De même que la ville ne doit pas accepter, à juste titre, les baisses continuelles des dotations de l’état qui compromettent gravement tous les services publics, de même la municipalité ne doit pas accepter, au sein du Conseil de Surveillance de l’Hôpital  ces coupes-sombre budgétaires annoncées. La santé est un bien précieux et sa rentabilité est au delà des statistiques financières. Le personnel soignant s’épuise de plus en plus et risque de ne plus avoir les conditions d’une prise en charge correcte et humaine des patients. L’Hôpital de Vernon mérite mieux !

Janvier 2017

Grande braderie du Patrimoine municipal

Lors du conseil municipal du 16 décembre 2016, la majorité municipale a voté la vente de trois biens municipaux : l’ancienne école de la rue Sainte-Catherine au prix de 275 000 € soit 16,5% en dessous de la valeur de 330 000 €  préconisée par Les Domaines, un bâtiment aux Pénitents au prix de 70 000 € soit 48% en dessous de « la valeur vénale minimale » de 135 000 € estimée par ce même service de l’état, un immeuble place Barette 160 000 € soit 51% en dessous de la valeur estimée par cet organisme. Les deux premiers biens ont été vendus à M T…. et le 3ème à Madame G…. ou à une société représentée par elle.  Il est inconcevable en ces moments où la municipalité ne cesse de se plaindre de la situation  financière et qu’il est nécessaire de faire des efforts, qu’elle brade ainsi le patrimoine vernonnais. Nous avons voté contre cette braderie immobilière.
Nous souhaitons une  très belle et heureuse année 2017 aux Vernonnaises et Vernonnais.

Groupe Vernon Tous Ensemble

Avril 2016

Deuxième quinzaine

Instructif le courrier du président de la CAPE aux Vernonnais. Exemple du mode de communication des élus aux commandes de la CAPE et de la Ville et qui mélange le vrai et le faux, dissimule ses buts et laisse de côté l’essentiel. Le vrai c’est que la déchetterie est dans un état lamentable.

Le faux c’est de dire avec un aplomb incroyable que la déchetterie de la Chapelle-Réanville assurera aux Vernonnais un meilleur service de proximité. Le faux, c’est de dire aussi qu’on se préoccupe de l’environnement alors que cette décision ne fera qu’allonger les trajets en voiture (tout comme l’a fait la suppression du ramassage des déchets verts).

Le but recherché, dissimulé sous couvert d’écologie et de proximité, est de minimiser le coût des travaux sur la déchetterie de Vernon. L’objectif paraît louable sauf qu’il constitue là un transfert de charge sur l’usager !

L’essentiel ici est d’investir pour améliorer le tri et le recyclage, même si le sujet est moins « glamour » que le « cœur de seine » ou le « cœur de ville ». Quand M. Volpatti, qui sur les 8 dernières années a été incapable de formuler ou d’accepter la moindre proposition un peu pertinente, comprendra-t-il qu’il y a une urgence écologique et que le traitement des déchets est une réponse, source de matières premières et de création d’emplois, et non pas exclusivement un coût supplémentaire ?

Janvier 2016

Est-ce cela le renouvellement des pratiques politiques ?

Lors du dernier Conseil Municipal, la majorité municipale est restée fidèle à elle-même. Comme de coutume, la même rhétorique nous a été assénée : « Nous sommes les meilleurs. Les 2 maires précédents n’ont rien fait sinon de mettre Vernon au fond du trou. Mais nous sommes arrivés et malgré Hollande, nous sauvons Vernon du marasme ; grâce à nous, l’avenir de la ville sera radieux. »

Il faut le reconnaître, la perle de la soirée revient à S. Lecornu : « Nous seulement, la majorité municipale, sommes légitimes car nous avons gagné les élections et nous en reparlerons donc en 2020 ». 8 commissions étaient élues ce soir-là, aucun représentant de l’opposition n’a pu y siéger. Dommage, car tout élu a une légitimité, même un élu de l’opposition. Et en démocratie, cela lui confère un droit de contrôle sur ceux qui gouvernent et un droit d’être traité avec un minimum  de courtoisie et de respect. Même sans légitimité aux yeux de la majorité, Vernon Tous Ensemble souhaite à tous les Vernonnais une très bonne et heureuse année 2016.

Décembre 2015

Est-ce cela le renouvellement des pratiques politiques ?

Lors du dernier Conseil Municipal, la majorité municipale est restée fidèle à elle-même. Comme de coutume, la même rhétorique nous a été assénée : « Nous sommes les meilleurs. Les 2 maires précédents n’ont rien fait sinon de mettre Vernon au fond du trou. Mais nous sommes arrivés et malgré Hollande, nous sauvons Vernon du marasme; grâce à nous, l’avenir de la ville sera radieux. »

Il faut le reconnaître, la perle de la soirée revient à S. Lecornu : « Nous seulement, la majorité municipale, sommes légitimes car nous avons gagné les élections et nous en reparlerons donc en 2020 ». 8 commissions étaient élues ce soir-là, aucun représentant de l’opposition n’a pu y siéger. Dommage, car tout élu a une légitimité, même un élu de l’opposition. Et en démocratie, cela lui confère un droit de contrôle sur ceux qui gouvernent et un droit d’être traité avec un minimum  de courtoisie et de respect.

Même sans légitimité aux yeux de la majorité, Vernon Tous Ensemble souhaite à tous les Vernonnais une très bonne et heureuse année 2016.

Rapprochement à marche forcée.

Jusqu’à présent le livre programme de S. Lecornu représentait l’alpha et l’oméga de la politique municipale pour cocher la réussite des actions (mais le petit train existera-t-il toujours en 2016 ?) et ne pas traiter les points qui n’y figuraient pas. Et voilà que M. le Maire annonce le rapprochement à marche forcée avec la commune de St Marcel, que les électeurs lui ont donné mandat et qu’il n’est pas nécessaire de consulter les administrés pour une telle broutille non prévue dans ce fameux livre programme, avec l’excuse qu’ils répondraient à autre chose que la question posée. Belle idée de la démocratie et de l’intelligence des électeurs ! Avoir une vision, certes ! Mais est-ce une vision pour Saint Marcel et Vernon ou pour l’avenir politique de M. Lecornu ?

Nous Vernon Tous Ensemble sommes conscients du nécessaire rapprochement. Mais c’est un sujet d’importance qui doit être proposé et débattu en toute transparence avec les citoyens des 2 villes.

Novembre 2015

 » Vernon mérite mieux « 

Rappelons-nous de début 2014, période pendant laquelle nous ne cessions d’entendre « il est temps de faire de la politique autrement ! ».

Nous y sommes donc ! Avec un record de 19  mois passés à la Mairie, S. Lecornu s’envole donc vers des sphères hautement plus politiques, se positionnant clairement sur des enjeux nationaux. Bien que ce record ait été fortement gâché par un recours aussi farfelu qu’improbable au regard du score obtenu, ce dernier a permis de réaliser une autre prouesse : rallonger la durée de son mandat municipal de 54%.

En parallèle, étant donné qu’il nous a été argumenté que ce départ pour la Présidence du Département est une aubaine pour Vernon obtenue de dure lutte, nous avons donc lu et relu le livre de notre désormais futur ex-maire. Aucune proposition relative de cette promotion de la Ville n’est mentionnée. Un oubli sûrement !

Au moins, avec ce départ prématuré, conduit par des ambitions nationales à peine voilées, nous sommes sûrs d’une chose : « Vernon mérite mieux »

Première quinzaine

Et vous, vous aimeriez vivre les pieds dans le béton ?
VTE est totalement en phase sur le fait qu’il faille faire des travaux Route de Paris (trottoirs quasi inexistants, le stationnement non matérialisé…).
Notre vision était assez simple « profiter de ces travaux pour repenser le secteur dans son ensemble » avec de véritables pistes cyclables, de la verdure, des voies spécifiques affectées à chaque utilisateur, rénover l’éclairage, l’arrosage en vue d’économies sur le long terme… Toute une vision qui se devait d’être concertée avec les riverains pour améliorer véritablement leur cadre de vie. Le résultat n’aurait donc pas été immédiat.
Ce délai, la majorité actuelle ne veut pas en entendre parler :
il faut que ça se voit, et surtout que ça se voit tout de suite !
Mais c’est désormais la survie de toute la rangée d’arbres qui est en jeu. Le goudron est amené au plus près des troncs, ne laissant plus aucune possibilité à l’eau de s’infiltrer.
Il s’agit d’un massacre de la nature qui fait le charme
de cette avenue.
Amis riverains, profitez bien de vos arbres,
cela ne va plus durer !

Octobre 2015

Deuxième quinzaine

ELV est une association socio-éducative incontournable à Vernon depuis bon nombre d’années. Son implantation dans le secteur Valmeux, Poterie, Boutardes lui permet d’accueillir en centre de loisirs les enfants du quartier dans trois structures différentes : maternelles, primaires et adolescents.
Elle organise avec ses animateurs mais aussi avec le soutien actif de bénévoles de l’aide aux devoirs. Par contre, l’ELV reste tributaire de subventions dont la diminution, voire la suppression, peut mettre en difficulté son fonctionnement pourtant si utile dans ce quartier qui subit de plein fouet la crise économique. Plus que jamais il est important de
soutenir cette association pour qu’elle soit pérenne et poursuive ses activités en demeurant force de propositions éducatives comme elle a su le faire depuis 1999.
Notre groupe reste engagé auprès d’elle pour qu’elle puisse apporter les aides éducatives nécessaires aux familles et ainsi faciliter le « mieux vivre tous ensemble ».
Toutes les bonnes volontés pour étoffer cet accompagnement sont les bienvenues.

Première quinzaine

A chacun son monde ! Combien de vernonnais peuvent encore se faire berner par cette publicité devenue permanente : « Avec moi, ça avance! »? Quand le sujet de la caserne ou de la fonderie est évoqué, qui peut décemment croire que ces chantiers puissent être réfléchis et initiés en 18 mois ? Entre réflexions, projet, études, débats, appels d’offre, contrats, coordination et lancement de travaux, le délai ne peut se chiffrer qu’en plusieurs années; quiconque connaissant le monde du travail (encore faut-il l’avoir réellement côtoyé) ne peut ignorer cette réalité… seuls nos politiques professionnels sont totalement découplés de ce monde où la plupart de nos concitoyens vit quotidiennement.
M. Lecornu n’est, bien évidemment, pour rien dans cette avancée, qui se serait déroulée de manière identique quel que soit le maire élu en 2014. Ces travaux importants pour la ville sont à mettre au crédit des mandatures passées, et non de celles à venir. Transférer une partie du budget des écoles (rénovations, activités …) en une telle publicité mensongère est une honte pour l’ensemble de la Majorité municipale.

Septembre 2015

Deuxième quinzaine

Toujours plus haut, toujours plus loin, M. Lecornu s’invite désormais dans les cahiers de correspondance des collégiens.
S’appropriant une fois encore le travail de ses prédécesseurs, M. le Président du Département a trouvé le moyen de
faire imprimer sa photo dans ce livret de collège. Vecteur de communication indispensable entre parents et professeurs, ce cahier n’a de fonction que de permettre aux parents et professeurs de communiquer au sujet des élèves : c’est un outil pédagogique et cela doit le rester !
De plus, le bilan chiffré annoncé est issu de l’histoire du Conseil Général et n’est en rien le fruit des équipes majoritaires actuelles. Qu’il soit important de communiquer à ce sujet n’est pas la question, mais n’y a-t-il pas d’autres supports plus adéquats pour relater ces faits ?
Quant à la photo, quelle propagande hautement déplacée, qui n’a de but que d’atteindre par le biais de l’éducation scolaire, un électorat le plus large possible pour les futures infidélités de M. Le futur Ex-Maire ! Ce mélange des genres n’est en fait qu’une pierre à ce Culte de la Personnalité (« attitude d’un chef d’état d’un régime totalitaire qui veut être vénéré comme un dieu vivant ») qui favorise les extrêmes et éloigne les français de la politique.

Première quinzaine

A chacun son monde!
Combien de vernonnais peuvent encore se faire berner par cette publicité devenue permanente: « Avec moi, ça avance! »?
Quand le sujet de la caserne ou de la fonderie est évoqué, qui peut décemment croire que ces chantiers puissent être réfléchis et initiés en 18 mois? Entre réflexions, projet, études, débats, appels d’offre, contrats, coordination et lancement de travaux, le délai ne peut se chiffrer qu’en plusieurs années; quiconque connaissant le monde du travail (encore faut-il l’avoir réellement côtoyé) ne peut ignorer cette réalité… seuls nos politiques professionnels sont totalement découplés de ce monde où la plupart de nos concitoyens vit quotidiennement.
M. Lecornu n’est, bien évidemment, pour rien dans cette avancée, qui se serait déroulée de manière identique quel que soit le maire élu en 2014. Ces travaux importants pour la ville sont à mettre au crédit des mandatures passées, et non de celles à venir.
Transférer une partie du budget des écoles (rénovations, activités …) en une telle publicité mensongère est une honte pour l’ensemble de la Majorité municipale.

Juin 2015

Deuxième quinzaine

« Week-end pétarades » les 11-12 juillet
Les jets-skis seront ces jours-là de retour à Vernon sur la Seine.
Les riverains, excédés par le bruit, avaient pétitionné et réussi à
ce que  la préfecture, par un arrêté, se  décide à les faire déguerpir
de ce magnifique plan d’eau. Et soyons attentifs à ce que ça ne soit
pas  leur retour régulier qu’en fait  tente la municipalité. Au nom de
l’attractivité et de l’animation de la ville !  9000 euros de subvention
leur sont attribués. Le salon du livre d’aventures ne doit pas lui  être
considéré comme une animation attractive. On lui a supprimé sa subvention.
A chacun sa conception de l’animation et ….de la culture. En tout cas,
ceux qui aiment la beauté du paysage et la lumière d’été  des  bords
de Seine auront certainement la bonne idée de fuir ou d’éviter Vernon ce jour-là.
Les amateurs de peinture de passage à Giverny apprécieront aussi. Retrouvez nous sur www.vernontousensemble2014.fr

Première quinzaine

« Pour une fois qu’il y avait quelque chose qui marchait, il a fallu qu’ils le cassent ». (Exemple de ce qu’on peut entendre durant la longue attente pour vider ses sacs à la déchetterie)
Conséquences non anticipées, décision jamais vraiment annoncée aux Vernonnais. Diriger une commune, ce n’est pas communiquer uniquement sur les seules bonnes nouvelles. Le maire ne peut pas se réfugier derrière une décision de la CAPE alors qu’il en est 1er vice-président et qu’il dit avoir pris la direction du département pour défendre Vernon.
Nous, VTE, regrettons que rien ne soit fait pour défendre un vrai service quand plus d’un million d’euros est engagé pour ravaler la mairie et restaurer les fontaines (à la hâte, sans recherche de subvention externe). Nous comprenons les contraintes budgétaires et avons fait des propositions confortées par notre sondage Internet : ramasser les déchets verts tous les 15 jours, ouvrir la déchetterie le dimanche matin. Mais la majorité en place est idéologiquement sourde à tout ce qui vient de son opposition.

Mai 2015

Le Maire de Vernon semble bien décidé, mais décidé à quoi pour la ville ?

Après un an de gestion par l’équipe municipale, en a-t-on appris davantage sur la vision long terme retenue pour la ville ? Aucunement !
De la poudre aux yeux tout au plus ! Entre menus travaux tape-à-l’œil et quelques charmants slogans (« Cœur de Ville », « Cœur de Seine ») qui peuvent constituer effectivement un bon début, aucune vision de la ville à construire n’est affichée, aucun cap n’est réellement tracé, aucune réflexion ne semble menée, ce qui demeure de loin le plus inquiétant.
Pourtant les choix pour Vernon, située sur l’Axe-seine et liaison incontournable de la Normandie et de l’Ile de France, mériteraient bien d’être connus de tous les  élus et des citoyens, et d’être débattus.
Le groupe Vernon Tous Ensemble s’interroge donc et s’inquiète de cette situation. Toutes ces questions que chaque membre de la majorité municipale aurait dû se poser, sont soulevées sur notre site www.vernontousensemble2014.fr.

Avril 2015

Promise, réalisée, mais non réfléchie: la gratuité du stationnement le lundi demeure une fausse bonne idée mise en place à la hâte.
Avec 90% des commerces fermés en ce jour de semaine, cette gratuité ne participe en rien à la dynamisation commerciale dont la ville a grandement besoin. Pire, les commerces ouverts ne sont pas avantagés pour autant: la gratuité sur la journée favorise le stationnement tampon sur la commune, et ces derniers ne peuvent donc tirer aucun profit de cette mesure.
La proposition de Vernon Tous Ensemble a toujours consisté à mettre en place une gratuité quotidienne à compter de 16h30: le but final étant de limiter les stationnements de longue durée, favoriser la venue des clients pour la fin de journée et ainsi recréer une dynamique dans la commune.
Promettre n’est pas qu’un argument électoral devant lequel il convient de placer un numéro, c’est aussi anticiper et réfléchir des conséquences d’actes que l’on devra tenir.

Mars 2015

Par cohérence avec notre opposition à la mise en place de ce bimensuel, Vernon Tous Ensemble ne souhaitait pas fournir de tribune pour ce numéro. Nous pensons qu’à l’heure où l’on demande aux Vernonnais de faire des efforts, la majorité devrait, elle aussi, réduire fortement ses frais de propagande.
Cependant, M. LECORNU ayant oublié tous les éléments de base de la vie démocratique, nous tenons à les rappeler ici :
– Gagner une élection ne donne pas le droit d’insulter ceux qui l’ont perdue, ni d’obtenir un blanc-seing pour 6 ans. Une opposition a pour rôle de contrôler la majorité, l’obliger à argumenter de manière à ce que le pouvoir des vainqueurs ne se transforme pas en arbitraire
– Une opposition représente une part notable des électeurs qui ont autant le droit que la majorité à faire entendre leur voix
– Traiter les élus, quelle que soit leur appartenance politique, est une faute politique et morale grave pour un maire qui doit d’abord répondre aux questions et arguments de ces élus.

Groupe Vernon Tous Ensemble

Novembre 2014 : tribune non parvenue dans les temps (cf Règlement intérieur)

Partager par mail