| Possibles premiers flocons de neige dans l’Eure

A Vernon

Risque neige verglas Vernon

En cas de neige et de gel, chaque riverain doit déblayer le trottoir, mais sans pousser les glaces à l’égout. Les tampons de regard et les bouches d’égout doivent demeurer libres.

Télécharger le plan de salage

Les saleuses du Département en alerte

Jusqu’à présent discret, l’hiver commence à montrer le bout de son nez avec de premières chutes de neige qui sont attendues jeudi après-midi. Baisse des températures et intempéries sont aussi redoutées par les usagers du réseau routier départemental sur lequel veillent jour et nuit les  agents du Département. Une montagne de 5 000 tonnes de sel a été constituée pour garder la route sûre et praticable.  Le réseau est sous surveillance et les saleuses du Département sont prêtes à intervenir.

Après un début d’automne relativement doux, des conditions climatiques hivernales  s’installent progressivement depuis quelques jours  en Normandie. Cette baisse du mercure met la direction des routes du Département en alerte. Ou plutôt remet la vigilance hivernale au cœur des préoccupations des services du Département dans l’objectif d’assurer la viabilité du réseau routier  et de garantir  la sécurité  et la mobilité des usagers de la route.

En effet, depuis le 20 novembre dernier, le dispositif de viabilité hivernale de la direction des routes du Département de l’Eure est opérationnel. Il le sera jusqu’à la mi-mars ou plus en fonction de l’évolution des conditions climatiques.

Très concrètement pendant cette période, une soixantaine d’agents est en astreinte. Ces agents, répartis dans les trois unités  routières départementales et leurs  21 centres d’exploitation, sont ainsi prêts, 24h/24 et 7 jours/7, à intervenir en urgence sur le réseau routier du Département en cas d’intempéries, neige ou verglas. Ils ont à disposition le matériel nécessaire à savoir essentiellement une cinquantaine d’engins polyvalents pour le salage et le déneigement des chaussées. 

Trois niveaux d’intervention

Pour ces agents en première ligne, l’objectif est de traiter en priorité les axes structurants du réseau de près de 4250 kilomètres de routes départementales, réseau qu’il est bien entendu impossible de dégager en même temps.

Le réseau est ainsi classé selon trois niveaux d’intervention traités les uns après les autres :

  • les 750 km de routes les plus fréquentées (réseau structurant et prioritaire)
  • les 1 250 km du réseau secondaire (liaison d’intérêt départemental – inter cantonal)
  • le réseau d’intérêt local

Si nécessaire, le renfort d’agriculteurs est possible. Par convention passée avec le Département, une centaine d’engins privés supplémentaires peuvent ainsi être mobilisés sur des actions de déneigement (et non de salage) partout dans le territoire pour permettre un dégagement des voies secondaires et laisser aux services du Département tous leurs moyens pour agir avec efficacité sur son réseau prioritaire tant qu’il n’est pas redevenu praticable.

Cette mesure est prise quand l’intempérie est majeure et génère un blocage du réseau principal qui nécessite sur plusieurs jours la mobilisation du Département sur le réseau prioritaire (chute de neige conséquente et généralisée sur l’Eure, formation de congères).

Informer en temps réel les usagers

L’information aux usagers est l’autre pan important du dispositif de viabilité hivernale. Afin de répondre aux interrogations des usagers sur les conditions de conduite, un répondeur téléphonique spécifique (02 32 31 97 98) est activé. Il est actualisé tous les jours à 17 h par le service des routes du Département.

De même, le site internet www.inforoute27.fr et son application mobile (smartphone), permettent aux usagers de prendre connaissance  des conditions de circulation sur le réseau routier départemental. Il est actualisé tous les jours à 7 h 30 et 16 h 30 par le service des routes du Département en conditions normales et autant que de besoin (y compris en continu) en cas d’intempéries significatives. Ces informations sont relayées sur le site de la collectivité (eureenligne.fr) et les réseaux sociaux du Département (Facebook et Twitter).

Depuis le transfert de la compétence « transports scolaires » à la Région au 1er septembre 2017, ce n’est plus le Département de l’Eure mais la Région Normandie qui informe les usagers des éventuelles suspensions du ramassage scolaire.

La Région a maintenu le dispositif d’alerte aux parents qui en ont fait la demande lors de l’inscription de leur(s) enfant(s). Ils sont destinataires d’un SMS d’alerte envoyé la veille.  A noter qu’en cas d’intempéries (non-généralisée et d’importance moindre), la décision de suspension est laissée à l’appréciation de l’autorité organisatrice sur le territoire : communauté de communes, syndicat compétent… Ce sont eux qui ont en charge l’information des élèves et leurs parents.

La décision de suspendre le transport pour les scolaires est une décision prise par le Préfet de l’Eure en concertation avec la Région (pour le transports scolaires) et le Département en sa qualité de gestionnaire du réseau routier départemental.

Cette mobilisation pour garder ou rendre le réseau sûr et praticable, ne doit pas écarter le bon sens qui en cette période hivernale s’impose encore davantage sur la route. Différer ses déplacements autant que de possible en cas d’intempéries annoncées, adapter sa vitesse, maintenir les distances de sécurité et aussi ne pas gêner ni dépasser les camions de salage font partie des principes à respecter.

Partager par mail